BRUME

Clips

Loser

Ce contenu n’est pas disponible à cause de vos préférences de cookies.

Cela arrive car cette fonctionnalité utilise les cookies, qui sont actuellement désactivés. Cliquez ici pour changer vos préférences de cookies.

Part Of Me

Ce contenu n’est pas disponible à cause de vos préférences de cookies.

Cela arrive car cette fonctionnalité utilise les cookies, qui sont actuellement désactivés. Cliquez ici pour changer vos préférences de cookies.

Red

Ce contenu n’est pas disponible à cause de vos préférences de cookies.

Cela arrive car cette fonctionnalité utilise les cookies, qui sont actuellement désactivés. Cliquez ici pour changer vos préférences de cookies.

Biographie

Etudiant en littérature scandinave à l’Univeristy of Pennsylvania, Burt Torrance est le Quaterback des Penn Quakers de la faculté. Personnage introverti, du haut de son mètre 88, il trouve sa délivrance dans sa Telecaster modèle 69 et entretient une passion inavouée pour la mystérieuse Holly Thompson.

C’est durant le mois d’Août 83 qu’il fait la connaissance de Cliff Reynolds, jeune étudiant en botanique tropicale tout juste rentré de la tribu des Arawaks, aux mœurs chamaniques étranges. Durant cet été, les soirées s’enchaînent autour de Holly et de ses copines. Les corps s’agitent, les esprits s’électrisent… et la pleine lune approche autour des bois de Gettysburg. “

De leurs vrais noms Thibaud François et Maxime Rome, ces deux trentenaires vouent un culte inconditionnel à la période des eighties. A travers ce second EP (prévu pour le printemps 2021) développé comme un pastiche rétro de l’univers fantastique de ces années, ils poussent le vice à proposer une vision complètement barrée de cette époque à grand coups de synthés analogiques et de guitares rageuses, et reprennent tous les codes de l’horror-pop à travers un concert pensé comme un road-movie.

En détails

 

En tournée : 2 musiciens + 2 techniciens (son et lumière)

BRUME s’est produit à : Rock’n’Poche Festival, Le Transbordeur, La Maison Mère…

Presse

De parodie à hommage, il n’y a souvent qu’un pas. Parodier les eighties, c’est une chose facile, mais le faire avec amour et autant de décomplexion qu’à l’époque, c’est une autre histoire. Brume assume ses rythmes électros et ses synthés que l’on entend guère plus que sur Nostalgie, et ajoute sa sauce catchy, c’est-à-dire, un je ne sais quoi de moderne qui reste vintage.

Longueur d’Onde – Avril 2020

[…] le résultat est excellent, entre ses références assumées aux longs-métrages d’action du 7e Art et son irrépressible envie de nous en mettre plein la gueule, la technologie aidant. On en redemande déjà !

IndieMusic – Avril 2020

Retrouvez-les :